Le menu végétarien une fois par semaine dans les cantines ne passe pas pour tout le monde

0
0
1
s2smodern

Cantal Malgré un avis défavorable du gouvernement, cette expérimentation intégrée dans la loi Egalim a été adoptée à l'assemblée nationale. Elle est en vigueur depuis le 1er novembre et va durer deux ans. Une obligation qui n'est pas du goût de certain syndicats ou associations de maires.

JA, FDSEA, Chambre d'Agriculture et Association des maires du Cantal sont vent debout contre l'obligation du repas végétarien une fois par semaine dans les cantines.

Reportage de Joëlle Mège

Et la résistance s'organise dans le Cantal : les syndicats agricoles majoritaires invitent les décideurs à ne pas appliquer la mesure. Ils s'adressent aux maires qui s'occupent des écoles, au département pour les collèges et à la région en charge des lycées.

L'association des maires du Cantal s'interrogent particulièrement sur les raisons de cette mesure et va plus loin sur l'avenir de l'élevage français. Les éleveurs eux se sentent de nouveau attaqués.

Les professionnels de l'élevage ne critiquent pas les choix d’alimentation des français, mais défendent simplement leur bifteak.

Joël Piganiol président de la FDSEA du Cantal

 

  • Créé le .

TOTEM

Tous les tempos de la radio

Pop-Rock-Hits & infos locales

ARA TOTEM
BP 12 - 8 rue du Cros 12450 LA PRIMAUBE