Plus de 11 millions d’euros investis dans la ligne de l’Aubrac

0
0
1
s2smodern

Lozère Fermée depuis plus de 5 mois entre Saint-Chély d’Apcher et Neussargues, la ligne de l’Aubrac va faire l’objet de travaux d’urgence.
L’État, les régions Auvergne Rhône-Alpes et Occitanie ont décidé d’engager une enveloppe de 11,5 millions d’euros.

 

 

 

C’est à première vue une bonne nouvelle pour tout un territoire. L’Aubrac, et sa ligne de train, dont le tronçon est actuellement fermé entre les communes de Saint-Chély d’Apcher et Neussargues, devrait être remise en service.
Une enveloppe de 11,5 millions d’euros a été débloquée, à la fois par l’État et les collectivités régionales concernées.
Ce qui va permettre de remplacer notamment 6000 traverses de bois et de relever la voie.
Le chantier doit débuter cet été et la remise en service est annoncée pour le mois de novembre 2021.
Pour autant, cette mesure est très insuffisante pour les défenseurs de la ligne, comme Patricia Rochès, la présidente de l’association des amis du viaduc de Garabit.

 

L’un des arguments souvent avancé est celui de la rentabilité, ce dont Patricia Rochès ne veut absolument pas entendre parler.

 

Dans son communiqué, le gouvernement ne précise toutefois pas si la ligne de l’Aubrac sera maintenue en tant que train d’équilibre du territoire.

 

 

PHOTO : Illustration train en nature (Crédit : Pixabay)

  • Créé le .

TOTEM

Tous les tempos de la radio

Pop-Rock-Hits & infos locales

ARA TOTEM
BP 12 - 8 rue du Cros 12450 LA PRIMAUBE