10 juin 2024 à 10h03 par Fanny Paul

Corrèze : résultats et réactions après les élections européennes 2024

Tour d'horizons de vos résultats et réactions politiques.

TOTEM

La Corrèze place le RN en tête

En Corrèze, le RN arrive en tête avec 32,5% mais c’est le PS qui est 2ème avec 15,2 % devant la majorité présidentielle 12,2 %. Avec 8,2 %, les LR devance la France Insoumise à 6 % juste devant l’Alliance Rurale portée par Jean Lassale qui en Corrèze dépasse les 5 %. EELV fait dépasse à peine les 3% en Corrèze.

La participation à ce scrutin des européennes 2024 a été en hausse sur l’ex-région Limousin en tout cas, avec 58,2% contre 54,3%. C’est 4 points de plus. On a mieux voté également en Corrèze, avec 59,4% de participation, contre 55,7% en 2019.

 

Campagne express

Les 2 députés corréziens sortants, Les Républicains Frédérique Meunier et Francis Dubois ont d’ores et déjà annoncé qu’ils seront candidats à leur propre succession. Ils vont entamer dans quelques jours une campagne express. Ils ne devraient pas être opposés à un candidat Renaissance, c’est ce qu’a laissé entendre le ministre de l’Europe Stéphane Séjourné hier en expliquant que « la majorité ne présentera pas de candidat contre des députés sortants faisant partie du champ républicain ».

 

Réactions départementales

Valéry Elophe, secrétaire départemental du Rassemblement national en Corrèze

"Il ne peux pas faire autrement vu les résultats. Il y a un rejet massif de la politique d'Emmanuel Macron. A un moment donné, on ne peut plus gouverner contre le peuple. On doit retourner vers le peuple quand celui-ci n'est pas satisfait des politiques menées par l'éxécutif. Que ce soit sur l'immigration, le pouvoir d'achat, les français sont en plus, excédés par la personnalité du président. Jordan Bardella a déjà annoncé qu'il souhaitait être le premier ministre de Marine le Pen, naturellement il ferait un candidat parfait pour aller à Matignon".

 

Paul Roche, premier secrétaire départemental du PS en Corrèze

"Il prend une lourde responsabilité (ndlr : Emmanuel Macron), il fait un pari, mais c'est un sursaut républicain qu'il faudra pour les partis de gauche, et faire en sorte qu'il n'y ait pas de majorité d'extrême droite dans 3 semaines. Le score de cette élection européenne nous place en deuxième position en Corrèze, nous devons l'aborder avec humilité et responsabilité pour qu'un rassemblement puisse se construire dans la clarté et autour des valeurs de la République auxquelles nous sommes très attachés".

 

Francis Dubois, député corrézien LR de la 1ère circonscription

" On le vit avec stupéfaction, je pense que c'est une très mauvaise décision de la part du Président de la République, c'est un mauvais pari, parce qu'il va donner la main au Rassemblement National et qui va donner une majorité, qui va amener Marine le Pen à Matignon, ou Jordan Bardella. Je serais candidat parce que je mettrais toute mon énergie pour que la circonscription de la Corrèze reste donc aux mains d'un démocrate républicain qui veut que la France avance et que nos générations avancent dans une démocratie apaisée, et pas dans une démocratie de haine, de violence, voir de guerre."

 

Christophe Jerretie, ancien député corrézien de la majorité présidentielle

"C'est mettre tous les partis politiques en danger et mettre les français devant leurs responsabilités. Les votes, ils ont des conséquences. Nous on fait partis des gens qui font de la politique, dans le sens un peu noble du terme je l'espère. Donc il met en responsabilité l'ensemble des partis politiques voir comment ils vont se comporter aussi sur un court laps de temps. Et puis la population : aujourd'hui il y a un score qui est mauvais pour la majorité, qui est plutôt bon pour l'extrême droite, donc du coup il asusme le choix de donner la liberté aux français de repartir sur une élection."

 

Les résultats dans les villes

Dans les villes corréziennes, c’est aussi le RN qui est en tête, comme à Brive par exemple. La liste RN est à 30,3% des voix, suivi par la liste PS à 15,8%. LR sont en 3ème position avec 9,1%, suivi par LFI à 8,6%.

A Tulle, la percée également du RN à 26,7%, suivi par le bon score du PS à 20,8%. En 3ème position loin derrière, il y a la liste de la majorité présidentielle à 11,3%. LFI atteint ensuite 8,7% et les Républicains atteignent 6,9%.

Grosse percée du RN à Saint-Pantaléon-de-Larche, avec 42,4% des suffrages, suivi par le PS et Renaissance ex-aequo avec 11,2%. A Malemort, 34,2% pour le RN, suivi de 15,4% pour le PS, et 14,7% pour la liste de la majorité présidentielle. A Allassac, Jordan Bardella et la liste du RN aux Européennes est en tête avec 38,3%, suivi par la liste de Raphaël Gluksmann à 16,6%.

Même schéma à Egletons, le RN obtient 31,8%, suivi par la liste PS à 14,9%. La liste de la majorité présidentielle est à 13,3%.